Retour d'une pollution de l'air récurrente dans la métropole lilloise (actualisé au 20 septembre 2021)

Publié le par M.E.

Depuis la fin des mesures restrictives liées à la pandémie COVID-19 et de la période de calme estivale, les habitudes les plus mauvaises ont reprises, et les conséquences en sont une pollution de l'air quasi permanente, depuis début septembre 2021, dans Lille  et sa périphérie :

concentrations moyennes horaires

Une seule journée depuis le 1er septembre 2021, respecte la recommandation de l'OMS de 2005 d'une concentration moyenne en particules fines PM2,5 de moins de 10 microgrammes /m3.

concentrations moyennes journalières

Pour rappel, les concentrations sont mesurées dans une station à l'abri des grands axes de circulation, en hauteur et celle-ci est très loin de mesurer les concentrations atteintes dans les nombreuses rues étroites (qualifiées de "canyon" par les spécialistes) de la ville de Lille intra-muros !

Mesure PM2,5 & PM10 le 15 septembre 2021 à 7h43

 

Mesure PM2,5 & PM10 le 20 septembre 2021 à 13h28

Le 15 septembre 2021, une concentration en PM2,5 de presque 5 fois le maximum recommandé par l'OMS a été atteinte ! Le 20 septembre, un nouveau record est battu : une concentration en PM2,5 de  6 fois et demi le maximum recommandé par l'OMS est enregistrée.

Impacts sanitaires de la pollution de l'air sur le corps humain

Je déplore une nouvelle fois, l'absence totale de mesure prise par la Préfecture du Nord, l'absence de toute communication alertant des risques sanitaires vis à vis de la population et l'absence de toute réaction des "grandes gueules" de la métropole lilloise dont Martine Aubry.

Je recommande lorsqu'on se promène à l'extérieur d'utiliser un masque de protection en tissu lavable comportant une poche pour filtre en papier PM2,5.

undefined
Masque de protection lavable avec poche pour filtre

 

Filtre papier PM2,5

 

Quant à l'intérieur de l'habitat, car il est impératif de renouveler l'air abondamment et régulièrement, d'utiliser des purificateurs d'air, que de nombreuses marques proposent, et qui ont prouvé leur efficacité.

Ces purificateurs débarrassent l'air ambiant intérieur des particules fines, mais aussi des différents polluants de l'air intérieur comme le formaldéhyde, les autres composés organiques volatils venant des plantes ou des matériaux du sol ou de l'ameublement.

Ironie de l'histoire, grâce à la pandémie, les spécialistes scolaires et autorités ont enfin reconnu le rôle important du renouvellement correct de l'air des écoles et lieux collectifs. La France n'a jamais travaillé sérieusement sur les teneurs en CO2 ni dans les écoles, collèges, lycées et universités, ni dans les transports publics. Malgré tout plusieurs ONG ont réalisé des mesures en France et dans d'autres pays pour nous alerter de la piètre qualité de l'air des écoles et lieux d'enseignement.

Vous pouvez consulter les dossiers en ligne :

- Qualité de l'air intérieur : https://www.vigieecolo.fr/2019/08/dossier-qualite-de-l-air-interieur.html

- Le Dioxyde de carbone, un toxique encore méconnuhttps://www.dropbox.com/s/snxce952xkcp32o/QAI-Le%20dioxyde%20de%20carbone%2C%20toxique%20encore%20m%C3%A9connu-ME-15-12-2019.pdf

COVID-19 : bientôt des capteurs de CO2 et purificateurs d’air dans les classes ? https://www.dossierfamilial.com/actualites/social-sante/covid-19-bientot-des-capteurs-de-co2-et-purificateurs-dair-dans-les-classes-895719