La ZFE étendue aux 95 communes de la métropole de Lille

Publié le par Lille Actu via M.E.

La zone à faibles émissions (ZFE) ne concernera plus seulement 11 communes de la métropole de Lille, mais bien les 95 qui la composent, a annoncé la MEL. Les voitures classées Crit'air 4 et 5 ne pourront plus circuler.

La ZFE dans la métropole de Lille n’englobera plus 11 communes comme c’était prévu, mais bien les 95 qui la composent. (©JB/Lille actu)

Le président la MEL a dû trancher, et a ainsi choisi de mettre tout le monde sur un même pied d’égalité : ce ne sont plus 11 communes de la métropole lilloise qui seront concernées par la future zone à faibles émissions (ZFE), mais bel et bien les 95 qui composent la collectivité, a annoncé Damien Castelain. Le sujet fait l’objet d’une délibération au conseil métropolitain du 29 avril, pour préparer au mieux ce changement de taille qui, pour rappel, ne permettra plus aux véhicules Crit’air 4 (jusqu’en 2005), 5 et non classés de circuler. 

Damien Castelain : "Les 95 communes de la Métropole Européenne de Lille (MEL) sont désormais concernées par le projet de Zone à Faibles Émissions. La loi Climat et Résilience fixe sa mise en œuvre d’ici fin 2024. Élus, professionnels et citoyens seront consultés."

Pas une « Zone de Forte Exclusion »

L’échéance, toutefois, est longue : l’instauration de la ZFE se fera au 1er janvier 2025. Il s’agit là d’autant d’années nécessaires pour mettre en place le basculement, que le président veut tout sauf abrupt. Il affirme qu’il ne sera pas, après coup, « dans un esprit de verbalisation ». À l’inverse, il a inclus dans la délibération la tenue d’une concertation citoyenne, et informe d’ores et déjà que des dérogations pourraient survenir, « pour les véhicules de collection, ou pour les artisans » qui devraient poursuivre leur activité, par exemple.

« Il ne faut pas que la ZFE soit une Zone de Forte Exclusion », détaille encore Damien Castelain. L’extension du périmètre, qui retarde inévitablement la mise en application de la nouvelle réglementation, n’est pas du fait de la MEL. Les 11 communes volontaires du début ne représentaient que 32% de la population totale de la métropole. Or, « l’État a demandé l’inclusion de 50% de la population [dans la ZFE]. »  

Seulement sur Lille, Lomme et Hellemmes, 10 000 véhicules, jugés trop polluants, sont concernés par la mise hors circulation. 

Source : https://actu.fr/hauts-de-france/lille_59350/la-zfe-etendue-aux-95-communes-de-la-metropole-de-lille-les-crit-air-4-et-5-ne-pourront-plus-criculer_50578960.html