Bonne et heureuse année 2022

Publié le par M.E.

Chères lectrices et lecteurs,

cette nouvelle année risque fort de ressembler à l'année 2021* ; c'est pourquoi, je vous souhaite de garder la meilleure santé possible, de conserver ou de retrouver un bon moral et de la sérénité malgré des temps étranges, troublants, déstabilisants ou difficiles.

J'émets le souhait que la nouvelle équipe au pouvoir, en avril 2022, retrouve enfin la pratique de la bonne gestion des finances publiques pour enfin financer à la hauteur nécessaire la rupture écologique et réparer la France. Il y a sans doute trop de bureaucratie dans la fonction publique centrale, territoriale et hospitalière et pas assez de fonctionnaires de proximité, sur le terrain : hôpitaux, maisons de retraite, institutions spécialisées, justice, police et forces armées, etc.

Nos infrastructures sont aussi en péril : ponts, routes, barrages, réseaux ferrés et électriques, centrales électriques, à force d'économiser sur le nécessaire entretien et le renouvellement faute d'une bonne gestion des finances publiques.

Notre enseignement scolaire et supérieur ne produit pas suffisamment de jeunes maîtrisant les savoirs et savoir-faire fondamentaux alors que les secteurs industriels ont tant besoin d'un renouveau de créativité et d'innovation et de maîtrise technologique ceci pour prendre le tournant écologique.

J'émets enfin, le souhait que les Françaises et Français, arrêtent d'attendre de cette élection l'arrivée de la femme ou de l'homme providentiel. Il est aussi inquiétant de voir que tant de jeunes ne croient plus et/ou ne veulent plus de la démocratie comme probablement une partie de la droite dure et de l'extrême droite qui s'enthousiasme pour le régime hongrois ou pire le régime fédéral russe !

Même imparfaites et perfectibles, aimons la démocratie, notre république et ses valeurs d'universalisme, de fraternité, de laïcité et de solidarité pour la France au sein de l'Union Européenne.

M.E.

* sur le plan de la pandémie, du séparatisme dans les banlieues, des risques de guerre, du terrorisme, des cyberattaques, des nouvelles menaces pour notre santé et des catastrophes climatiques, ...