Avril 2021 : Un air ambiant de qualité toujours aussi médiocre

Publié le par M.E.

Voici les relevés de la station ATMO de Lille-Fives pour les concentrations en particules fines PM2,5 :

Le dépassement de la recommandation OMS des 10 microgrammes/m3 est constant. Des pics de concentration de 5 à 8 fois cette recommandation ont eu lieu en début du mois, les 13  et 20 avril et enfin le 24 avril 2021. Pour ce pic très étroit l'explication est criminelle car il est en relation avec l'incendie d'une école à Lille !

On revient insensiblement à une situation où l'air est de mauvaise qualité dans l'année quasiment 2 jours sur 3. Lille étant avec Paris et Lyon, une des villes les plus polluées de France et donc avec des conséquences sur la santé de ses habitants.

Rappelons que si on se base sur le nombre de journées où la qualité de l'air n'est pas conforme à la directive OMS de 2005, les comptages basés sur les moyennes journalières de la station ATMO de Lille-Fives donnent pour les concentrations en particules fines PM2,5 les chiffres suivants  :

2014 : 198 jours/365, 2015 : 197 jours/365, 2016 : 216 jours/365, 2017 : 223 jours/365, 2018 : 224 jours/365, 2019 : 167 jours/365.

Rappelons que cette pollution de l'air ambiant cause environ 1 600 morts prématurées par an.

Les impacts de la pollution de l'air ambiant sur le corps humain

M.E.