38°C, le triste nouveau record de chaleur de l'Arctique

Publié le par Sciences & Avenir via M.E.

Un nouveau record absolu de température au nord du cercle polaire (38°C) a été enregistré en Sibérie. Conséquence : une nouvelle vague d'incendies de forêts réduisent en cendre des millions d'hectares. Une vague de chaleur équivalente va s'abattre cette semaine sur la Scandinavie.

Ça chauffe en Arctique ! L'Organisation Météorologique Internationale vient de valider le record absolu de température au nord du cercle polaire à Verkhoyansk, en Sibérie : 38°C le 20 juin, soit 17°C au-dessus des de ce que l'on enregistre à cette date dans la région !

La Sibérie a connu cette année l’hiver le plus chaud jamais enregistré

Dans un tweet, la convention-cadre des Nations unies sur les changements avertit : "Le réchauffement climatique s'accélère, et certaines parties du monde se réchauffent bien plus rapidement que d'autres ? La course vers le "zéro émission" est une course pour la survie." La Sibérie a connu cette année l'hiver le plus chaud jamais enregistré et les températures ont grimpé en flèche dès le mois d'avril. Conséquence directe de cette météo anormale, la fonte du pergélisol a conduit à l'effondrement d'une cuve de carburant qui a déversé 21 000 tonnes de carburant dans la nature? des millions d'hectares sont déjà partis en fumée et plus de 100 nouveaux incendies de forêt se sont allumés ces derniers jours; " Les feux menacent désormais les habitants et l'approvisionnement en électricité de Chersky (68°N) et Srednekolymsk (67°N)", alerte sur Twitter le spécialiste des mondes polaires Mikaa Mered. Et l'été ne fait que commencer…

Incendie de forêt dans la République de Sakha, dans le nord-est de la Sibérie (Lat: 69.21915, Lng: 149.95995) le 23 juin 2020. Crédits : Contains modified Copernicus Sentinel data [2020], processed by Pierre Markuse
La Finlande se prépare ainsi à une vague de chaleur intense

Selon le prévisionniste de Météo France Gaétan Heymes, après la vague de chaleur qui s'est abattue sur la Sibérie orientale, c'est au tour de la Scandinavie de connaître un pic de chaleur exceptionnel cette semaine et notamment jeudi 25 juin. "Les causes sont les mêmes qu'en Sibérie : mise en place d'un dôme chaud anticyclonique en altitude, bien connu sous le nom de blocage Scandinave", explique le spécialiste sur Twitter. La Finlande se prépare ainsi à une vague de chaleur intense. "Les vagues de chaleur en Finlande s'intensifient en raison du réchauffement climatique", indique Mika Rantanem, chercheur à l'institut météorologique finlandais.

Certains modèles climatiques montrent que les épisodes caniculaires devraient augmenter de 60% dans le sud de la Finlande d'ici la fin du 21e siècle et durer de plus en plus longtemps. "Plus de 45% des journées d'été seront à l'avenir des "journées chaudes" (avec des températures moyennes supérieures à 20°C) dans le sud de la Finlande", poursuit le spécialiste des événements climatiques extrêmes. Si rien n'est fait d'urgence pour contrer le changement climatique.

Source : https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/climat/38-c-lenouveau-record-de-chaleur-de-l-arctique_145425

Et en France : Une troisième année très chaude consécutive, un triste record

En fin de semaine 26, les températures minimales pourront dépasser 20°C "dans les grandes métropoles ou sur le pourtour méditerranéen". Avec un record exceptionnel de 46°C et deux épisodes caniculaires, 2019 avait déjà été la troisième année la plus chaude en France métropolitaine, après 2018 et 2014. Cette année s'inscrit donc dans la même tendance que les deux précédentes, avec un hiver qui a connu des records de douceur et un printemps qui a été le deuxième plus chaud jamais enregistré. Avec le réchauffement climatique, les vagues de chaleur pourraient être deux fois plus nombreuses d'ici 2050, prévoit Météo-France.

Source : https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/meteo/premier-pic-de-chaleur-en-france-la-semaine-prochaine_145363