Epidémiologistes, arrêtez de rêver à l'immunité collective... Discernez avant de parler !

Publié le par M.E.

Certains épidémiologistes en France (Institut Pasteur et autres), en Europe et dans le monde regrettent que l'immunité collective soit très loin d'être atteinte. On nous révèle que "seulement 5,7 % de la population aurait été infectée" (*). Or d'après ces épidémiologistes, "il faudrait que 60 à 70 % de la population fusse infectée" pour obtenir l'immunité collective. Le taux de létalité des personnes infectées est donné pour 0,53 % et celui des hospitalisations est de 2,6 %.

Les épidémiologistes considèrent que l'immunité collective est atteinte quand environ 70 % de la population a été infectée. Pour la France, cela représenterait donc 67 x 07 = 47 millions d'habitants infectés.

Or si l'on procède à un petit calcul élémentaire, ces savants "fous" seraient prêts à admettre pour obtenir l'immunité collective un impact de 250 000 morts (taux = 0,53%), de 1,2 millions d'hospitalisation nécessaires (taux = 2,6 %), d'un nombre incalculable de personnes guéris, mais avec des séquelles pulmonaires et/ou cardiologiques et/ou neurologiques à vie, sans compter 2 000 à 3 000 morts (**) parmi le personnel de santé : médecins, infirmier(e)s, aide-soignant(e)s, kinés, etc.

Dans quelle société vit-on pour ne pas discerner ce problème éthique de l'immunité collective rêvée par certains ?

Non, la solution c'est d'apprendre à vivre avec ce fléau, en se protégeant avec des masques, en pratiquant la distanciation sociale, en testant la population massivement, en faisant enfin de la prévention en santé pour éviter le drame de la mort chez les personnes en surpoids ou obèses, les diabètes, les problèmes pulmonaires ou cardiologiques, etc. C'est aussi pour la santé éviter la surmortalité liée à la pollution de l'environnement. A quand, un cursus de santé environnementale pour tous dans les facultés de médecine ?

Là encore, que de retard par rapport à l'Allemagne ou d'autres pays germaniques et scandinaves.

M.E.

(*) Coronavirus : 5,7 % de la population française aura été infectée le 11 mai, selon une étude inédite. Le Monde du 21 avril 2020 https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/04/21/coronavirus-5-7-de-la-population-francaise-aura-ete-infectee-le-11-mai-selon-une-etude-inedite_6037269_3244.html et communiqué de presse de l'Institut Pasteur : https://www.pasteur.fr/fr/espace-presse/documents-presse/covid-19-modelisation-indique-que-pres-6-francais-ont-ete-infectes

(**) Extrapolé à partir des personnels de santé décédés du COVID-19 comptabilisées par le quotidien The Guardian au Royaume-Uni https://www.theguardian.com/world/2020/apr/16/doctors-nurses-porters-volunteers-the-uk-health-workers-who-have-died-from-covid-19

On peut lire aussi : Etienne Pardoux, Comprendre les bases des modèles mathématiques des épidémies, The Conversation France, 20 avril 2020, https://theconversation.com/comprendre-les-bases-des-modeles-mathematiques-des-epidemies-136056

A lire aussi : La France souffre d'un système technocratique et trop centralisé, Le Figaro, 17 avril 2020, https://www.dropbox.com/s/af6efqkkafr2asv/La%20France%20souffre%20d%27un%20syst%C3%A8me%20technocratique%20et%20trop%20centralis%C3%A9-Fig-17-04-20.pdf