La ville de Lille a un besoin urgent de toilettes publiques supplémentaires

Publié le par La Voix du Nord et M.E.

À population presque égale, avec ses neuf équipements, la capitale des Flandres compte dix fois moins de pissotières que Rennes. Le site toilettespubliques.net a placé la préfecture de Bretagne « sur le trône » d’un classement où Lille est dans les derniers.

Il y a un peu moins que les plaies d’Égypte et que les travaux d’Hercule. Trois fois moins que le nombre de pays de l’Union européenne… Neuf toilettes publiques seulement sont référencées à Lille sur le www.toilettespubliques.net comme sur le site de la Métropole européenne de Lille  : c’est peu pour une ville de 230 000 habitants. Comparaison ne vaut pas raison mais c’est seulement une de plus qu’à Toulon (167 000 habitants). Il y en a 96 à Rennes (215 000 habitants). Avec un ratio d’un équipement pour 2 258 habitants, la préfecture de Bretagne renvoie dans son petit coin la capitale des Flandres : où l’on compte un équipement pour 25 000 habitants. Le site toilettespubliques.net titre ainsi son dernier classement : « Paris et Rennes sur le trône ».

Source : https://www.toilettespubliques.net/lille.html

De nouvelles installations

Pour Lille, c’est plutôt « Miction impossible » qu’il faudrait titrer. Et avec la fermeture des bars et des restaurants pour cause de crise sanitaire, « le besoin, remarque un internaute, est encore plus pressant. Au marché de Fives, par exemple, les commerçants sont privés des toilettes du Catalan et doivent se débrouiller. »

La question du nombre de toilettes sur l’espace public est tout sauf anecdotique. En 2017, l’Atelier des espaces publics de la métropole lilloise a travaillé sur un plan de développement métropolitain des sanitaires publics  : « Si la thématique des toilettes publiques peut prêter à sourire, elle ne constitue en rien un problème annexe ou marginal à l’aménagement des espaces publics ». Uriner sur la voie publique est interdit : c’est une infraction punie d’une amende à l’encontre des contrevenants qui s’élève à 68€. À cette époque-là, l’Atelier avait fait ce constat : « La ville de Lille présente un niveau d’équipement relativement faible comparativement aux autres grandes villes françaises. Sur le territoire métropolitain, Lille est pourtant la seule commune à offrir des sanisettes gratuites et accessibles au plus grand nombre ».

Pour anticiper l’acte 2 du déconfinement qui démarre samedi et les fêtes de fin d’années, la ville de Lille installe ce vendredi six nouvelles toilettes publiques : dans le centre-ville et dans le Vieux-Lille, place Louise de Bettignies.

Source : https://www.lavoixdunord.fr/899542/article/2020-11-27/la-ville-de-lille-un-besoin-urgent-en-toilettes-publiques

Mon commentaire : J'ai plusieurs fois alerté, il y a plus de dix années, nos élus sur ce véritable scandale. On m'avait répondu que les toilettes publiques servaient de planque pour ceux qui se "shootent" et c'est pour cette raison que la municipalité n'en voulait plus !

La réalité, c'est que c'est une véritable situation indigne qui est présente pour toutes sortes de personnes : les personnes âgées, les parents avec leurs enfants, les professionnels des marchés, les touristes, les sportifs, etc. Dans les endroits les plus fréquentés de la ville de Lille, par exemple, la place Charles de Gaulle (Grand'Place) ou la place du Théatre, on ne trouve aucune toilette publique. Autre exemple, il y a eu pendant quelque temps des toilettes sur la route conduisant à  la Citadelle et qui longe le parc d'attractions pour les enfants. Depuis que ce parc a réouvert, on a enlevé les toilettes publiques. Or les toilettes du parc des enfants ne sont ouvertes que lorsque le parc d'attraction est ouvert soit moins d'un jour sur deux !

M.E.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :