L'ASN vient de publier un guide pratique pour les habitants d'un territoire contaminé par un accident nucléaire

Publié le par ASN via M.E.

Un accident nucléaire peut affecter durablement des territoires, parfois éloignés du lieu où il s’est produit. Les éléments radioactifs se dispersent dans l’environnement (air, eaux, sols) et peuvent, si aucune action de protection n’est conduite, altérer la santé des personnes à plus ou moins long terme. La contamination d’un territoire touche durablement toutes les dimensions de la vie quotidienne. Les activités familiales, sociales, économiques, etc. s’en trouvent perturbées. Ce guide s’adresse aux personnes qui s’interrogent sur la possibilité de rester vivre sur un territoire affecté par un accident nucléaire, en particulier dans les zones qui, compte tenu de leurs (faibles) niveaux de radioactivité, n’auraient pas été évacuées, ou dans celles où la population aurait été autorisée à revenir. Quel que soit, au final, le choix de chacun, partir ou rester, il incombera aux autorités compétentes d’accompagner ce choix du point de vue sanitaire, matériel et financier, en permettant durablement des conditions de vie dignes.

Ce guide apporte des réponses pratiques aux préoccupations de la population et présente les précautions à prendre au quotidien. Pouvons-nous vivre ici ? Dans quelles conditions ? Quelles actions devons-nous mettre en œuvre pour assurer notre protection et celle de ceux qui nous sont chers ?Il ne prétend pas répondre à toutes les questions mais, en se fondant sur le retour d’expérience de l’accident de Fukushima, il présente de bonnes pratiques de radioprotection.

Ce guide est composé de 28 fiches thématiques qui répondent à de nombreuses questions relatives à la vie quotidienne dans un territoire contaminé par un accident nucléaire.

Ce guide a été élaboré par le groupe de travail pluraliste du Comité directeur pour la gestion de la phase post-accidentelle d’un accident nucléaire (CODIRPA) « Implication des acteurs des territoires dans la préparation à la gestion post-accidentelle » — groupe « Élaboration d’un recueil de bonnes pratiques de radioprotection à l’usage des populations affectées par un accident nucléaire »

Télécharger le guide ici : https://www.asn.fr/content/download/171415/1760699/version/1/file/Guide%20pratique%20pour%20les%20habitants%20d%E2%80%99un%20territoire%20contamin%C3%A9%20par%20un%20accident%20nucl%C3%A9aire.pdf

Mon commentaire : C'est un document à examiner de près. J'ai dénoncé en son temps [1] l'aspect complètement irréaliste de ce type de travail, car ne prenant jamais en compte la situation réelle lors d'une catastrophe : la panique, le désordre, les comportements irrationnels, l'impréparation des secours, l'insuffisance des moyens de surveillance, de logistique et de maintien de l'ordre à cause de la diminution drastique des moyens humains et matériels de l'armée, etc. C'est la raison (avec beaucoup d'autres en sus) pour laquelle, je ne peux toujours pas défendre [2] la production nucléaire d'énergie comme une solution éthiquement acceptable.

M.E.

[1] Compte-rendu de la journée du 1er octobre 2009 "Gestion post-accidentelle d'un accident nucléaire", MRES Lille, Gazette nucléaire n°255, février 2010.

[2] Après Fukushima : Retour à un minimum d'éthique ou "Business as usual"? , Le Monde, 15 avril 2011.