Message à nos lectrices et lecteurs : déjà deux semaines de confinement (partiel)

Publié le par M.E.

Bonjour à toutes et tous. Je suis comme vous confiné depuis le 17 mars 2020, mais néanmoins toujours actif pour vous fournir les informations les plus pertinentes sur cette crise inédite : ses caractéristiques, ses enjeux et les mesures prises. C'est ainsi que vous pouvez trouver une page thématique sur la pandémie COVID-19, différents articles mis en ligne sur ce site, des nouveaux tableaux sur la médiathèque virtuelle.

Nous devons tout faire pour ralentir la progression de la contamination en limitant au maximum les contacts interpersonnels et en se protégeant chaque fois que l'on va dans un lieu où le public est nombreux : commerces, services, administrations, transports en commun, etc. , par des équipements de protection et en respectant des distances de sécurité (au moins 1,5 mètre).

Je reste critique sur les manquements graves et insuffisances des gouvernements successifs, des autorités sanitaires et de leurs experts [1], [4], [5].

Cette obligation de confinement, nous oblige à une  vie bien étrange, mais, qui peut-être, va nous obliger à nous poser la question de ce qui est important dans nos vies.

Ce que les écologistes et philosophes (dont Dominique Bourg) appelaient la sobriété (ou frugalité) heureuse est devant nous maintenant. Cela va constituer une épreuve longue et psychologiquement difficile, mais qui va finalement nous renforcer individuellement et collectivement.

C'est l'occasion de débarrasser nos vies de tout ce qui est superficiel, artificiel, gadget, du brouhaha et de l'agitation permanente, de la civilisation de l'instant, des pulsions de consommation permanente, des mises en scène de l'égo, etc.

La société ne pourra plus être la même après cette catastrophe sanitaire et nous même en serons transformés.

Au delà de cela, j'ai une pensée particulière, pour tous les soignants qui font quasiment dans certaines régions de la "médecine de guerre" et qui essayent, vaille que vaille, de tenir bon, malgré les manques de lits, de matériel, d'équipements de protection, de produits désinfectants et de renforts humains.

Pensons aussi à tous ceux qui font leur travail en ayant un contact rapproché avec le public : caissières, vendeurs et vendeuses, réceptionnistes et guichetiers, postiers et livreurs, policiers et gendarmes souvent mal protégés à cause de la pénurie de masques, organisée et voulue par l'Etat et très partiellement corrigée depuis !

Je cite Laurent Berger, CFDT [2] : "La crise sanitaire a permis de mettre en lumière le rôle vital d’un certain nombre de professions qui sont habituellement peu considérées, voire reléguées dans des rôles subalternes ou tout simplement ignorées. Beaucoup se sont ainsi aperçus que l’on a un besoin vital d’aides-soignants, d’ouvriers agricoles, de chauffeurs routiers, de préparateurs de commandes dans les entrepôts, de caissières dans les supermarchés,d’agents qui collectent les déchets ou qui produisent de l’eau potable, de travailleurs sociaux qui accueillent les enfants de l’ASE, de personnels dans les EHPAD,  etc."

"J’ai en tête la phrase de Beveridge, le fondateur de la protection sociale britannique, au sortir de la Seconde Guerre mondiale : "La guerre a donné de l’importance aux gens ordinaires"."

J'espère qu'ils ne tomberont pas malades à leur tour, même si beaucoup maintenant et avec retard, se protègent.

"Être homme, c'est précisément être responsable. ... Chacun est responsable. Chacun est seul responsable. Chacun est seul responsable de tous". Antoine de Saint Exupery, in Pilote de guerre, 1942.

Je souhaite à toutes et tous de trouver des formes alternatives de bonheur, de travail, de relations humaines, de maintien de la forme physique, et de tenir le coup sur le plan du moral [3]. M.E.

Références :

[1] Relire en particulier : COVID-19 : La France en pénurie de masques : aux origines des décisions d’État http://www.vigieecolo.fr/2020/03/covid-19-la-france-en-penurie-de-masques-aux-origines-des-decisions-d-etat.html

et : Les critiques et contre-propositions du médecin Pierre-Jacques Raybaud pour combattre le COVID-19 http://www.vigieecolo.fr/2020/03/video-les-critiques-et-contre-propositions-du-medecin-pierre-jacques-raybaud-pour-combattre-le-covid-19.html

[2] Laurent Berger, premières leçons de la crise, Terra Nova, 27 mars 2020. http://tnova.fr/system/contents/files/000/001/945/original/Terra-Nova_Cycle_Covid-19_Premieres-lecons-de-la-crise_270320-.pdf

[3] On peut relire avec profit le témoignage publié sur l'expérience des sous-mariniers : Réguler son stress en situation de confinement : les leçons du monde militaire, http://www.vigieecolo.fr/2020/03/reguler-son-stress-en-situation-de-confinement-les-lecons-du-monde-militaire.html

[4] Pénurie de masques : un rapport de Santé Publique France accablant https://blogs.mediapart.fr/jean-marc-adolphe/blog/270320/penurie-de-masques-un-rapport-de-sante-publique-france-accablant

[5] Not wearing masks to protect against coronavirus is a "big mistake", top Chinese scientist says, Science, March 27, 2020, https://www.sciencemag.org/news/2020/03/not-wearing-masks-protect-against-coronavirus-big-mistake-top-chinese-scientist-says