Des nouveautés sur le site : 3 nouvelles pages permanentes et d'autres à venir ...

Publié le par M.E.

Bonjour à toutes et à tous,

Nous rediffusons cette information déjà paru début août en vous signalant aussi que les alertes sur la pollution de l'air dans la métropole lilloise (MEL) sont insérées dans l'onglet sous le bandeau à droite.

Pour celles et ceux qui sont revenus de vacances ou sont encore connectés sur leur lieu de vacance, voici trois nouveaux dossiers mis en ligne sur des sujets d'actualité et qui le seront encore hélas pendant de nombreuses années :

Pourquoi ces choix ? Tout simplement par ce que notre monde actuel conduit chacune et chacun a se battre pour sa propre santé sur plusieurs fronts étroitement liés. Nos villes, conçues souvent du temps où les véhicules motorisés n'existaient pas encore, sont des lieux où l'hiver surtout, mais aussi l'été, les habitants respirent un air pollué par toutes sortes de combustions (automobiles, camions, motos et scooters, chauffages individuels et collectifs, incinération des déchets, production d'énergie, etc.). Ces villes deviennent des fournaises l'été à cause de leurs petites rues étroites sans végétation et souvent sans ventilation. Pourtant aujourd'hui partout dans le monde éclosent des initiatives prometteuses utilisant le végétal et des solutions durables pour rendre les villes capables de survivre au changement climatique actuel et à venir.

La qualité de l'air intérieur dépend de l'air extérieur et s'y ajoute d'autres formes de pollution liées à l'utilisation de produits domestiques, liées aux matériaux, peintures, revêtements et vernis. A tout cela s'ajoute éventuellement des poussières venant des tissus, des animaux domestiques et des émissions propres aux êtres humains habitants et aux plantes domestiques. Pendant longtemps cette thématique a été négligé par les chercheurs, épidémiologistes et spécialistes de santé publique. Aujourd'hui on découvre cette insalubrité dans les lieux accueillants des enfants, dans les bureaux, locaux de travail et habitats individuels et collectifs.

Quant à la biomasse-énergie, il est très important de se pencher sur cette filière énergétique qui a été pendant trop longtemps mise en avant, propulsée comme solution "miracle" pour le climat, pour l'indépendance énergétique. La vérité est nettement moins belle et la controverse s'est d'ailleurs enclenchée entre le lobby pro-biomasse très puissant et les opposants qui sont autant des scientifiques, que des militants associatifs locaux. Il est avéré que la combustion du bois est extrêmement polluante pour l'air de nos villes et de nos campagnes. Les ravages pour les forêts dans le cadre de l'exploitation de la forêt comme nouvelle mine sont aussi très documentés. Le bois est certes une source d'énergie renouvelable à long terme, mais les émissions de dioxyde de carbone et des autres polluants sont bien présentes avec un taux encore plus élevé que le charbon. Et notre planète avec ses êtres vivants a besoin de vrais espaces naturels avec leurs écosystèmes spécifiques que sont les forêts.

"L'environnement d'aujourd'hui, la santé de demain" (OMS, juin 1999).

"Je préfère la vérité quoique mal polie à une lâche complaisance" (Vauban, Lettre à Louvois en 1668).

Ces dossiers n'ont pas la prétention d'être exhaustifs mais sont mis à jour régulièrement.

Bonne lecture !

M.E.