Episode de pollution dans une partie de la région Hauts de France et au delà des frontières (actualisé au 3 mai 2019)

Publié le par M.E.

Du 24 avril 2019 après-midi  jusqu'au dimanche 28 avril en début de soirée, nous avons bénéficié d'un air d'excellente qualité, ceci à cause de conditions météorologiques propices à la dispersion des polluants (vent, pluie). Depuis, le 29 avril 2019, nous avons à nouveau un air de qualité plus médiocre. Voici le relevé des concentrations en particules fines (PM2,5) venant de la station ATMO de Lille-Fives :

Voici ci-après nos propres mesures effectuées à Lille-Centre avec un mesureur Igeress WP6930S dans des conditions réelles : mesureur posé sur le rebord d'une fenêtre au 1er étage d'un immeuble d'une rue calme et bien sûr respect de bonnes pratiques métrologiques :

   Date

Heure

PM2,5 (µg/m3)

PM10 (µg/m3)

PM1,0 (µg/m3)

29/04/2019

07:00

22

29

13

 

13:00

13

15

9

 

21:00

16

18

12

30/04/2019

08:00

15

17

11

 

21:00

25

29

19

01/05/2019

08:00

33

38

25

 

21:00

38

44

28

02/05/2019

07:00

36

41

27

 

20:00

6

6

4

03/05/2019

07:00

7

8

5

Ci-après les prévisions de PREVAIR pour aujourd'hui et les jours qui viennent. La situation de la qualité de l'air va rester très dépendante des conditions météorologiques, mais devrait s'améliorer vendredi puis samedi :

Prévision pour vendredi 3 mai 2019

Prévision pour samedi 4 mai 2019

Prévision pour dimanche 5 mai 2019

Nous rappelons que dans l'état des connaissances, l'Organisation Mondiale de la Santé recommande de ne pas dépasser au cours de l'année une concentration moyenne de 10 microgrammes/m3 pour les particules fines PM2,5 et de 20 microgrammes/m3 pour les particules grossières PM10.

Ci-après ce que, inlassablement, nous revendiquons pour nos villes métropolitaines et régionales :

Mesure réalisée à Tourcoing le 7 avril à 19 h 00. Photo Y.D.

Presque 16 fois la concentration maximale recommandée par l'OMS (10 microgrammes/m3) dans sa directive de 2005 pour les particules fines PM2,5 les plus nocives pour la santé humaine.

M.E.

 

Publié dans Air, Santé, Alerte

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :