Soutien de Nord Ecologie Conseil au recours des 4 ONG face à l'inaction climatique de l'Etat

Publié le par M.E.

Nord Ecologie Conseil, association selon la loi de 1901 et est engagée sur 2 grands axes d'action : "climat, santé" et "qualité de l'air et protection des populations". Celle-ci est implantée dans la région Hauts-de-France.

En tant que régionaux, nous considérons que notre région Hauts-de-France est plus vulnérable que d'autres face au changement climatique et c'est pourquoi, il y urgence à essayer d'endiguer le réchauffement par tous les moyens, tout en travaillant simultanément à l'adaptation des territoires pour qu'ils puissent devenir résilients. C'est pourquoi Nord Ecologie Conseil soutient l'action en recours des 4 ONG contre l'Etat pour inaction climatique. Elle incite chacune et chacun à signer la pétition.

Sans être exhaustifs voici quelques éléments caractéristiques de cette vulnérabilité régionale :

- Risque de submersion marine et de déplacement du trait de côte.

- Une densité de population 4 fois supérieure à la moyenne nationale (450 hab/km2 dans le Nord) qui conduit à augmenter le degré de gravité de tout évènement météorologique extrême.

- Une population fragilisée sur le plan sanitaire à cause simultanément des pollutions résiduelles de l'ère industrielle, des 2 guerres mondiales successives et d'un mode de vie encore inadapté : défaut d'exercice physique, nourriture trop riche, addictions,...

- Une pollution atmosphérique dans les grandes villes en particulier très au dessus des recommandations de l'OMS et provoquant chaque année une surmortalité prématurée de 6 500 morts et d'innombrables maladies chroniques.

- Un territoire plat et une concentration côtière, frontalière de la Flandre Belge, de réacteurs nucléaires vieillissant (plus de 40 ans) et de sites industriels classés Seveso.

- Des villes majoritairement minérales dépourvus d'espaces verts en superficie suffisante pour absorber la pollution aérienne et simultanément apporter de la fraicheur lors des épisodes caniculaires.

En résumé, il y a urgence à agir car une région comme la nôtre sera impactée de plein fouet par le changement climatique. Il faut une rupture radicale dans nos modes de mobilité et de loisirs, de chauffage, de traitement des déchets, de production industrielle, d'agriculture, d'aménagement des villes et des territoires périurbains. L'Etat, les élus territoriaux doivent prendre toute leur part avec énergie pour conduire et accompagner cette rupture.

Le bureau exécutif de Nord Ecologie Conseil, association membre du collectif "Ensemble pour le climat en Hauts-de-France" , de la fédération FNE Hauts-de-France et du Réseau Environnement Santé.

Michel EYRAUD / Michel CUCCHI.