Alternatiba à Lille : Un moment de sensibilisation, de pédagogie, de convivialité et de mobilisation !

Publié le par M.E.

Nord Ecologie Conseil s'est impliqué dans l'étape lilloise du Tour Alternatiba 2018 dont le but est de sensibiliser, de mobiliser les citoyens sur le thème "changer de système, pas le climat". Cette année en outre, la qualité de l'air, préoccupante de manière récurrente à Lille métropole a fait l'objet d'un éclairage important sous deux formes : une exposition à la M.R.E.S. du 24 au 26 juillet dans le même local que celle sur le changement climatique et une conférence-débat le 24 juillet au soir.

LES ACTEURS PRÉSENTS
Ces journées sont préparés par Alternatiba Lille et les Amis de la Terre Nord avec Action contre la faim, Action Aid, Collectif Climat 2020, PARC Saint Sauveur, Nord Ecologie Conseil, Oxfam, Résistance à l'Agression Publicitaire, Zéro Waste Lille.
POURQUOI LE TOUR ALTERNATIBA ?
Les engagements que les états du monde entier ont pris lors de la COP21 en 2015 sont largement insuffisants pour relever le défi climatique. N'attendons pas que la solution vienne d'en haut, c'est à nous de saisir les alternatives au dérèglement climatique qui existent déjà dans notre région et de mobiliser autour de ces enjeux !
Le Tour Alternatiba, organisé par Alternatiba, ANV-COP21 et les Amis de la Terre, est parti le 9 juin de Paris et arrivera à Bayonne le 6 octobre. Pendant 4 mois, 12 cyclistes pédalent collectivement sur la quadruplette, emblématique du mouvement Alternatiba, symbolisant à la fois la solidarité, l'effort collectif et la reconversion écologique.
Lors de sa première édition en 2015, le Tour Alternatiba avait mobilisé plus de 60 000 citoyens quelques mois avant la COP21. En 2018, le Tour Alternatiba continue de remplir sa mission : promouvoir de façon optimiste les alternatives au dérèglement climatique et former une nouvelle génération de militants et de citoyens mobilisés.

L'EXPOSITION DANS LA GRANDE SALLE DE LA M.R.E.S. L'expo "Demain, chaos climatique" a été conçu par Ulrich Huygevelde, chargé de cours en géopolitique à l'Université de Nantes et initiateur du centre Géopolis de Bruxelles.

Cette exposition a été réalisée parallèlement au lancement de l’initiative "Climat 2020" invitant l’Europe à se mobiliser largement sur la question. C'est dans le cadre de Climat 2020 que Nord Ecologie Conseil a pu présenter cette exposition prêtée par le  Centre Géopolis de Bruxelles. Nord Ecologie Conseil, via Michel Cucchi, anime, en effet, le comité local climat 2020 pour Lille Métropole.

Cette exposition didactique,  basée sur l’ouvrage "Pour éviter le chaos climatique et financier" récemment publié par Jean Jouzel, climatologue (ancien vice-président du GIEC), et Pierre Larrouturou, économiste, propose notamment un état des lieux des causes du changement climatique, en illustrant ses conséquences déjà très réelles (notamment pour les pays du Sud) et en listant différentes initiatives  proposées pour en limiter l’impact.

L'autre expo "La qualité de l'air, quelle situation à Lille ?" a été conçu par Nord Ecologie Conseil, via Michel Eyraud pour Alternatiba 2018 et présente l'essentiel de ce qu'il faut savoir sur les polluants de l'air, leurs impacts sanitaires et les chiffres de la situation à Lille. On y montre aussi les pistes d'action pour sortir enfin de cette situation sanitaire mauvaise pour les habitants ... mais celles-ci remettent en cause notre civilisation productiviste, individualiste et addict à la consommation.

A la suite de cette visite, un nombre de personnes se sont déclarées très motivées pour contribuer à un réseau citoyen de mesure de la qualité de l'air et un nombre important aussi ont signé l'appel finance-climat 2020 lancé par Jean Jouzel et Pierre Larrouturou.

LA CONFERENCE-DEBAT SUR LE THEME DU CHANGEMENT CLIMATIQUE ET DE LA QUALITE DE l'AIR A LILLE

Celle-ci a rassemblée le 24 juillet, en fin d'après-midi, de manière inattendue beaucoup de participants malgré deux facteurs a priori défavorables : la période de fin juillet et la canicule présente à Lille. Beaucoup de thèmes ont pu être abordés en réponse aux attentes exprimées par les participants : nature des polluants, dangerosité de ceux-ci, normes françaises et normes internationales de l'OMS, efficacité des mesures préfectorales, mesures ATMO et mesures citoyennes, types d'action qu'il faudrait mener ...

Les intervenants ont montré qu'il était important d'affronter à la fois un combat local, la qualité de l'air, avec des possibilités de retombées à court terme et un combat au niveau mondial pour endiguer le changement climatique. L'actualité de ces derniers jours montrent à quel point ce combat est judicieux : prévention, information et aussi adaptation à un nouveau monde inévitable marqué par une élévation de température moyenne du globe et aussi par des évènements météorologiques de plus en plus extrêmes : ouragans, tornades, tempêtes, pluies torrentielles et inondations, sécheresses et feux de forêt, raz de marées....

Les conséquences sanitaires de la pollution de l'air ont été largement présentées et sont dramatiques dans beaucoup de pays du Sud. Elles sont moins importantes, mais loin d'être négligeables en Europe. Les orateurs ont démontré les interactions entre pollution de l'air, climat, énergie, santé des espèces animales et végétales.

Par exemple, des études ont montré que l'on peut diminuer la teneur en polluants de l'air en augmentant de manière substantielle la surface d'arbres d'une ville. C'est bon pour le climat simultanément et bon pour un maintien de la biodiversité. Mêmes effets simultanés, si on privilégie les transports doux à l'utilisation intensive de la voiture.

Le 25 juillet, l'étape lilloise d'Alternatiba a été marquée par la "vélorution", différentes stands associatifs militants dans la ville, un picnic sur le Parc Lebas et un passage à la friche Saint Sauveur sur le lieu du Belvédère promis par les promoteurs à une future piscine olympique.

La vélorution a pris fin le soir du 25 juillet au Café Les Sarrazins à Lille-Wazemmes, avec la conférence "Climat, est-ce déjà trop tard ? Alternatives et résistances pour agir concrètement " suivi d'un concert.

 

 

Remerciements à Bernard Prevost pour les photos, toute l'équipe Alternatiba et les participants aux différentes formes de manifestation.