Nouveau rapport du CGDD : Les milieux humides et aquatiques continentaux

Publié le par CGDD via M.E.

L’évaluation française des écosystèmes et des services écosystémiques (EFESE) vise à documenter les principales évolutions récentes et à venir de l’état de l’ensemble des écosystèmes français, les facteurs à l’origine de ces évolutions, et à en traduire les implications en termes de bien être et de soutenabilité.

L’EFESE se décline notamment au travers d’évaluations par grands types d’écosystèmes. Le présent rapport restitue les résultats de l’évaluation consacrée aux milieux humides et aquatiques continentaux.

Définis comme les portions du territoire, naturelles ou artificielles, caractérisées par la présence d’eau, ces écosystèmes présentent une grande diversité biologique. Ils fournissent notamment de l’eau, de la nourriture et un abri à un grand nombre d’espèces telles que les amphibiens et les poissons mais également à de nombreux oiseaux, mammifères et insectes. Les milieux humides et aquatiques continentaux fournissent également des services aux sociétés humaines, que ce soit pour l’alimentation, les possibilités de loisirs et de tourisme ou la maîtrise des crues, etc

Téléchargez le rapport complet ici

N.B. Le Commissariat Général au Développement Durable :

Mis en place en 2008, le commissariat général au développement durable (CGDD) éclaire et alimente, par la production de données et de connaissances, l’action du Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire sur l’ensemble de ses champs de compétences. Il produit l’information statistique, est en relation avec le monde académique et mobilise la recherche et les travaux de prospective au service des politiques publiques. Il élabore et diffuse de nombreuses publications, dans deux grandes familles de collection : Datalab, pour faire état des connaissances à un instant donné (données et chiffres-clés) et Théma, pour rendre compte de travaux d’études et d’expertise.

Pour faciliter la mise en œuvre des politiques de transition, il propose des outils d’intervention publique innovants.

Grâce à son positionnement transversal, le commissariat général au développement durable contribue à donner une perspective globale à l’action du ministère. Il pilote notamment le dialogue environnemental sur les choix et priorités politiques à travers le conseil national de la transition écologique et assure le portage des outils de concertation et de participation du public. Il détecte par ailleurs les signaux faibles, propose et défriche les sujets émergents à mettre à l’agenda de l’action ministérielle.

Pour réaliser l’ensemble de ces missions, le  commissariat général au développement durable, dont l’organisation a été adaptée en 2017, s’appuie sur cinq structures et un « laboratoire d'idée », s’inscrivant dans un contexte d’action marqué notamment par la transition numérique, l’ouverture des données et le rôle croissant de la société civile.