La qualité de l’air racontée par la modélisation et son utilisation pour la prévision

Publié le par INERIS via M.E.

Lutter contre la pollution de l’air, c’est d’abord être en mesure de comprendre comment les pollutions naissent et comment elles évoluent dans le temps, dans l’espace, tant à des échelles locales qu’internationales.

Grâce au modèle Chimère, l’INERIS présente ici de nouvelles représentations de la pollution de l’air. Ces simulations, effectuées dans le cadre du Grand Challenge du Centre de Calcul Recherche et Technologie (CCRT) couvrent l’ensemble de l’hémisphère nord avec une précision inégalée d’une dizaine de kilomètres de résolution.

L’INERIS est un acteur majeur des dispositifs de surveillance de la qualité de l’air extérieur et intérieur, en France et à l’international. Ses experts reconnus et ses outils de pointe en métrologie, en modélisation et en prévision permettent d’accompagner les acteurs publics et privés dans la gestion de la qualité de l’air. En partenariat avec le CNRS, il développe des modèles de prévision de la pollution atmosphérique qui intègrent à différentes échelles de temps et d’espace les émissions anthropique et naturelles mais aussi l’évolution des conditions météorologiques. Le modèle de chimie-transport CHIMERE est notamment au cœur de ce dispositif de modélisation.

Sur le temps court, l’Institut opère le système national de prévision de qualité de l’air Prev’air en partenariat avec Météo France et l’Institut Pierre Simon Laplace du CNRS pour la prévision et le suivi des épisodes de pollution en France.

Sur le temps plus long ces modèles sont utilisés pour l’aide à la décision, par exemple dans l’élaboration du Plan National de Réduction des Emissions de Polluants Atmosphériques, ou dans des activités de recherche sur l’interaction entre changement climatique et qualité de l’air à l’horizon de la fin du siècle.

Créé en 1990, l'INERIS est né d’une restructuration du Centre de Recherche des Charbonnages de France (CERCHAR) et de l’Institut de Recherche Chimique Appliquée (IRCHA). Il capitalise près de 70 ans d’expertise et de savoir-faire. L’institut a pour mission de contribuer à la prévention des risques que les activités économiques font peser sur la santé, la sécurité des personnes et des biens, et sur l’environnement. Il mène des programmes de recherche visant à mieux comprendre les phénomènes susceptibles de conduire aux situations de risques ou d’atteintes à l’environnement et à la santé, et à développer sa capacité d’expertise en matière de prévention. Il développe ses compétences scientifiques et techniques dans les domaines des risques accidentels, des risques chroniques et des risques du sol et du sous-sol. Elles sont mises à la disposition des pouvoirs publics, des entreprises et des collectivités locales afin de les aider à prendre les décisions les plus appropriées à une amélioration de la sécurité environnementale.