La précarité énergétique, il faut en sortir !

Publié le par C.L.E.R. via M.E.

Les mauvaises performances thermiques des logements combinées à la vétusté des équipements de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire gonflent les factures énergétiques des citoyens et accentuent leur pauvreté. Qu’ils renoncent à les payer ou préfèrent renoncer à se chauffer pour en limiter le montant, cette réalité quotidienne d’un-e habitant-e sur cinq en France, touche les plus modestes, et en particulier les locataires ou les étudiants.

"Ma pension me permet de vivre, pas d’avoir un chauffage "

A chaque période de grand froid se multiplient les témoignages de familles en souffrance dans leur propre logement, victimes d’une situation qui n’est pas une exception, puisqu’elle concerne un Français sur cinq, soit plus de douze millions de personnes ! « Dans la maison, je me balade avec des couettes », « je fais partie des Français qui ont froid chez eux » ou encore « Neige et froid : ces Français qui peinent à se chauffer » : les titres d’articles alertant citoyens et pouvoirs publics inondent la toile dès que baisse le thermomètre.

En vue de l’élection présidentielle de 2017, le CLER – Réseau pour la transition énergétique s’est associé à une large palette d’acteurs pour lancer l’Initiative Rénovons, dans le but de faire connaître auprès des décideurs et du grand public les conditions nécessaires et les solutions existantes qui conduiront à massifier les rénovations énergétiques de qualité et en promouvoir l’intérêt économique, social, environnemental, sanitaire, ainsi que la mise en sécurité des logements.

Lire la suite sur le site du CLER

 

Publié dans Energie, Société, Santé, Habitat

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :