Le professeur A.Benyamina dénonce l'alcoolisation massive de la jeunesse dans un nouveau livre

Publié le par M.E.

Emblématique des nouvelles pratiques des jeunes, le "Binge Drinking" consiste à boire des alcools forts, en très grande quantité en un temps très court. Mais l’alcool est durablement toxique pour le cerveau, avec des dégâts irréversibles. Et tous ces jeunes sont gravement en danger, même ceux qui ne se retrouvent pas aux urgences en coma éthylique.
Partant de sa longue pratique clinique, le Pr Benyamina lance un cri d’alarme. Avec Marie-Pierre Samitier, journaliste, il décrypte toutes les données scientifiques, mais aussi les comportements de tous ces jeunes (les filles autant que les garçons) dans les soirées, loin des adultes. Et il aborde le désarroi de ceux qu’il reçoit parce qu’ils sont ainsi devenus alcooliques, et de leurs parents.
Notre culture de banalisation de l’alcool explique en partie cet aveuglement généralisé. S’y ajoute l’inconséquence criminelle des lobbys qui déploient leur perversité pour rendre le produit plus attractif pour les « millenials ». Et celle des politiques qui, raisonnant à court terme, donnent la priorité à l’économique, et refusent de voir.

Le Pr Amine Benyamina est chef du service de psychiatrie et d’addictologie de l’Hôpital Paul Brousse (AP-HP), président de la FFA, la Fédération française d’addictologie.
Marie-Pierre Samitier, journaliste spécialisée dans la santé à France 2, a publié avec Amine Benyamina Promis demain j’arrête ! (Michel Lafon, 2013).

Publié dans Société, Santé, Alimentation

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :