Événements climatiques extrêmes : réduire les vulnérabilités des systèmes écologiques et sociaux

Publié le par Académie des Sciences via M.E.

En rapport avec le passage et les dégâts provoqués par l'ouragan Irma, Harvey (et d'autres à venir) et, en ayant une pensée pour tous ceux qui sont atteints par ce drame, je souhaite rappeler que les climatologues du GIEC et les compagnies d'assurance ont toujours prévenu que les évènements climatiques extrêmes allaient croire à la fois en fréquence et en gravité même si nous réussissions à rester à un réchauffement de 1,5 degrés.

Nous ne mentionnerons ici que le rapport très explicite de l'Académie des Sciences paru en avril 2010. Parmi nos décideurs : élus, autorités de l'Etat, hauts fonctionnaires et techniciens, qui l'a lu et intégré, hélas ? M.E.

Dans le monde d'aujourd'hui, presque tous les événements naturels extrêmes pourraient être qualifiés de désastre. Sur les 25 catastrophes les plus coûteuses depuis 1970, toutes sont survenues après 1987 et 23 d'entre elles sont liées aux conditions climatiques.

Et cela n'arrive pas qu'aux autres. La France, elle non plus, n'est pas épargnée :

88 morts et 9 milliards d'euros de dégats pour les tempêtes de décembre 1999, près de 15000 décès pour la canicule du 1er au 20 aout 2003. La récente tempête Xynthia, avec ses ruptures de digues, a provoqué 53 morts, s'ajoutant à tant d'autres tragédies survenues dans des zones inondables, et nous interrogeant.

Sommes-nous prêts par exemple à affronter une crue comparable à celle de 1910 dans le Paris de demain ? Dans le contexte actuel de changement climatique, nous savons que nous devons nous préparer à des événements extrêmes plus dangereux, quelquefois inédits.

Ces événements voient leurs effets amplifiés par le développement urbain, le surpeuplement des zones littorales et l'anthropisation des milieux naturels. Ils représentent de véritables "trappes à pauvreté" pour les pays les plus pauvres de la Planète.

C'est l'objet de ce rapport de l'Académie des Sciences qui analyse la question de ces événements climatiques extrêmes et de leurs conséquences prévisibles sur les systèmes économiques, sociaux, sanitaires et de sécurité.

Un réel besoin d'anticipation existe donc : Notre pays est-il prêt à y répondre ? Participe-t-il suffisamment aux actions internationales visant à réduire les risques ? Dispose-t-il d'une information scientifique appropriée ?

Commander ce rapport ici

Télécharger ce rapport ici

Lire aussi (in English) "6 Questions About Hurricane Irma, Harvey and Climate Change"

As global temperatures rise, warmer air and oceans are expected to fuel stronger hurricanes, with dangerous consequences. https://insideclimatenews.org/news/06092017/hurricane-irma-harvey-climate-change-warm-atlantic-ocean-questions

 

 

Publié dans Climat, Gouvernance, Société