Insecticides néonicotinoïdes : Bruxelles propose enfin l’interdiction

Publié le par Journal de l'environnement via M.E.

La Commission européenne propose une interdiction totale des trois néonicotinoïdes sous moratoire depuis 2013, sauf pour une utilisation sous serre. Un succès pour plusieurs associations, qui demandent que l’ensemble des pesticides fassent l’objet d’un examen aussi critique.

C’est peut-être le début de la fin pour ces insecticides les plus utilisés au monde, accusés de précipiter le déclin des pollinisateurs. Depuis fin 2013, trois d’entre eux parmi les cinq actuellement autorisés dans l’UE, à savoir l’imidaclopride (Gaucho) et la clothianidine (Poncho) de Bayer, le thiamétoxame (Cruiser) de Syngenta, font l’objet d’un moratoire partiel.

Parmi les usages interdits par ce moratoire, initialement de deux ans, le traitement des semences et des sols pour les cultures attractives pour les abeilles (sauf cultures sous serre et céréales d’hiver), le traitement foliaire de ces cultures (hormis culture sous serre ou après floraison).

Dans le cadre de ce moratoire, Bruxelles a demandé aux fabricants d’adresser de nouvelles données à l’autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa). Ces études n’ont pas convaincu l’agence parmesane, qui, lors d’avis publiés en 2016, a estimé que des risques élevés ne pouvaient être écartés pour les pollinisateurs.

 

Lire la suite sur le site du Journal de l'environnement

Publié dans Agriculture