Où en est la qualité de l'air à Lille depuis le début du mois ?

Publié le

On constate comme pour le mois de février des maxima atteints tant pour les concentrations en particules PM10 que pour les particules plus fines PM2.5 très élevés et inquiétants. Selon les stations de mesures ATMO Hauts-de-France de Lille-Fives et de Lille-Boulevard de Leeds, des valeurs de 10 fois la recommandation de l'OMS ont été atteintes pour les tailles de particules les plus fines (PM2.5) et donc les plus dangereuses pour la santé humaine. La situation redevient meilleure lorsque la situation météorologique est pluvieuse et instable. Néanmoins concentration en particules fines reste en moyenne depuis le début de l'année à plus de 3 fois la recommandation de l'OMS qui est de 10 microgrammes/m3 d'air ambiant. En résumé, même si la situation est moins dramatique à Lille que dans d'autres villes françaises ou européennes, elle reste néanmoins inquiétante, car la qualité de l'air n'est bonne que par exception, quelques jours par mois.

Auteur : M.E.

 

Publié dans Air