Etude de l'ONG Générations Futures : Les cheveux de 7 personnalités écologistes contaminés par des perturbateurs endocriniens

Publié le par Générations Futures via M.E.

Générations Futures, en soutien avec le réseau EEHI, publie ce jour un nouveau rapport, 9ème volet de ces enquêtes EXPPERT, portant sur l’exposition des populations aux substances chimiques suspectées ou avérées perturbatrices du système endocriniens. Et les résultats sont sans appel !

Qui ? Dans ce nouveau volet, notre association a proposé à des personnalités du monde de l’écologie de nous confier une mèche de cheveux que nous avons faite analyser par un laboratoire compétent. Ont répondu présents : Yann Arthus-Bertrand, Isabelle Autissier, Delphine Batho, José Bové, Nicolas Hulot, Yannick Jadot et Mare-Monique Robin.

Quoi ? Le laboratoire a recherché environ 200 perturbateurs endocriniens (PE) à savoir environ 150 pesticides et métabolites de pesticides (produits utilisés en agriculture et dans la maison pour se débarrasser de la faune ou la flore « nuisibles » ou « indésirables »), 3 bisphénols (plastifiant connu pour entrer dans la composition du polycarbonate – plastique dure), 13 phtalates et métabolites de phtalates ( plastifiants des matières plastiques pour les rendre souples) et 32 congénères de PCBs (massivement utilisés dans les transformateurs électriques ou comme fluide caloporteur par exemple. Interdits de fabrication depuis 1987).

La suite sur Générations Futures

En savoir plus sur les perturbateurs endocriniens avec le dossier sur le site du RES

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :